organiser son doctorat

Comment gérer son doctorat ? Comment s’organiser pour réussir sa thèse ? Ce sont les questions que j’ai posées à plusieurs doctorants et professeurs et voilà leurs réponses. Nous allons donc discuter comment développer son profil de chercheur pendant la thèse. Dans l’article précédent, nous discutions des qualités requises pour faire une bonne thèse, je t’invite à aller le voir ! Cet article fait partie de mon défi d’entretiens avec PhD et professeurs, clique ici si tu veux en savoir plus. Si tu préfères écouter les entretiens, je t’invite à aller voir la vidéo (en anglais).

Pour commencer, je t’invite aussi à rejoindre notre communauté de Vaillants Doctorants sur notre groupe privé Facebook.

Connais-toi toi-même et comment tu travailles.

Pour gérer ton doctorat, tu dois apprendre à te connaître toi-même. C’est vraiment personnel. Après mon master, je connaissais ma façon de travailler et ce n’est pas en faisant de longues journées, car après quelques heures, mon cerveau s’arrête et toute ma créativité disparaît.

Faire un doctorat requiert de la créativité et il faut donc travailler lorsque notre productivité est à son maximum.

Tu dois être conscient de ce besoin de créativité, car en thèse, on doit mettre nos idées de la tête au papier tout en les rendant tangibles. De plus, tu ne peux pas forcer la créativité, tu dois lui permettre de venir et comprendre ce qui va déclencher ce flow de créativité chez toi. Dans mon cas, j’ai ce flow le matin, et pour des périodes très intenses de 15 minutes. Je commence vers 8 h 30 du matin et j’ai en général un boost de créativité et quand il est là, je le laisse faire. Parfois, cela dure 10 minutes. Parfois, cela dure 3 heures. S’il dure 10 minutes et que je me retrouve coincé, je l’accepte et je passe à autre chose comme passer à un autre projet, écouter de la musique, lire quelque chose, regarder mes messages, peu importe. Puis, après un certain temps, je reprends ma tache et je sais que ma créativité va être rechargée. Cela fonctionne pour moi.

Il te faut comprendre ce qui fonctionne pour toi et comment tu travailles.

Travaille lorsque tu es le plus efficace.

Une fois que tu as compris cela, fais-le. Ne sois pas effrayé à l’idée de ne pas faire comme tout le monde. Je connais le ressenti, et je sais que beaucoup de personnes pensent qu’elles doivent travailler jusqu’à 17 heures. Ce qui est bien si c’est ta façon de travailler. Mais je sais aussi que beaucoup de gens attendent jusqu’à 17 h 00 pour partir. Ils auraient bien aimé partir à 15 h 00 mais ils n’osent pas parce qu’ils craignent que leurs collègues se fassent une mauvaise opinion d’eux. Mais il y a de fortes chances que ses collègues attendent que tu partes pour pouvoir partir. Donc, au final, vous vous forcez tous les 2 à rester travailler alors que vous avez possiblement cessé d’être productif depuis un bon moment.

Libère-toi du regard des autres.

Les récompenses de ton doctorat : les résultats que tu obtiens et ton développement en t’en qu’individu (ce que tu apprends sur toi-même). C’est cela faire un doctorat, pas ce que tes collègues pensent de toi. N’aie pas peur que d’autres personnes te demandent pourquoi tu ne travailles pas 10 heures par jour.

Si tu réussis à te libérer du regard des autres et à travailler comme tu le désires, tu seras la personne qui sourit en allant travailler sur ta thèse à 8 h 00 du matin.

J’aimerais être cette personne. Tout le monde aimerait être cette personne. C’est une étape importante pour apprendre à gérer son doctorat

Tu dois tout écrire pour ne rien oublier.

Rédige toutes tes taches. Il y a tellement de taches différentes, qu’il est impossible de se souvenir de tout. Ton objectif est de libérer ton cerveau de toutes ces taches. Pour cela, utilise un carnet, une to do list, un agenda (apprendre à gérer ton agenda en thèse). De même, il te faut apprendre à définir l’importance et l’urgence de chacune de ces tâches.

Il va t’arriver d’oublier de noter, voire d’oublier de faire certaines tâches. C’est à ce moment que tu peux commencer à devenir réellement organisé, car tu vas faire l’effort conscient de rédiger tout ce que tu dois faire pour être sûr de ne rien oublier.

Rédiger tout ce que tu dois faire est important pour gérer ton doctorat.

« Je pense que si je pouvais refaire ma première année de thèse, c’est ce que je ferais. En premier tant je découvrirai ce que je veux faire au long terme et dans un second temps, je développerais des compétences clé tel que la rédaction. »

Mon guide de la rédaction

Il faut anticiper et communiquer.

La gestion du doctorat est une question intéressante, car il faut être très organisé, il faut prendre des notes sur toutes les expériences que l’on fait. De plus, tu dois également anticiper avant de commencer tes expériences, car sinon, cela risque de mal se passer et au final, tu ne pourras pas publier tes travaux. Donc discute et communique bien de tout cela avec tes superviseurs en amont. De même, si quelque chose ne va pas, communique-le.

Anticiper est assez compliqué. Je te recommande de lire beaucoup d’articles avant de commencer, cela va te permettre d’éviter certaines erreurs simples à éviter. Tu dois donc t’assurer que ce que tu prévois de faire est suffisant pour être publiable.

Pour gérer son doctorat, il faut tout planifier.

La planification est fondamentale. Pour chaque projet, planifie tout en avance, même jusqu’à 1 année à l’avance. Planifie toutes tes actions. C’est donc mon principal conseil pour tous ceux qui font un doctorat.

Un doctorat, c’est tout planifier à l’avance.

Bien sûr que des revers peuvent arriver, car tout se passe rarement comme prévu. Il faut donc aussi penser aux plans B.

Gérer son doctorat consiste à demander de l’aide.

Tu auras aussi besoin d’être aidé. Honnêtement, tu dois avoir des gens en qui tu peux avoir confiance pour te rappeler si tu as oublié quelque chose, pour garder traque de ce que tu dois faire. Il est difficile de gérer en simultané différentes activités comme la recherche, l’enseignement, l’administratif en même temps.

Être organisé est assez difficile, et c’est l’une des choses les plus importantes.

Quand tu as plus d’expérience, tu commences à faire les choses plus vite.

Réduis les distractions dont les e-mails.

Pour gagner du temps, ferme tes e-mails. Tu ne peux pas les regarder tout le temps. Décide de moments clé durant lesquels tu vas les regarder. Il est important d’apprendre à gérer ses emails en thèse. Si tu télécharges le livre cadeau que je te propose sur mon blog, tu auras accès à 2 vidéos bonus dans lesquelles je parle de cela !

Cependant, la procrastination est parfois nécessaire car il est difficile d’être toujours concentré sur une tache. Accepte donc de procrastiner de temps à autre, de se perdre sur Facebook, WhatsApp, à chercher des aléatoires sur Internet, à manger, à aller marcher, ou à discuter avec ses collègues.

Il est normal de procrastiner de temps à autre, ce qui est important, c’est d’en être conscient.

Je t’invite à commenter ce que tu as pensé de l’article et si les conseils vont t’aider à mieux t’organiser !

Je t’invite à me suivre pour recevoir d’autres articles et vidéos sur la thèse :

Je t’invite aussi à rejoindre notre communauté de Vaillants Doctorants sur notre groupe privé Facebook :

Chevalier de la thèse

Et n’oublie pas, nous sommes de vaillants doctorants prêts à se donner les moyens de réussir notre thèse !

À cœur vaillant, rien d’impossible !

Cyprien

 

Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ! :)

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sujets