Être optimiste en thèse

L’optimisme en thèse ? Est-il important d’être optimiste pendant ta thèse ? Qu’est-ce que l’optimisme et comment devenir optimiste en thèse ? Être optimiste est très important pour réussir ta thèse car faire un doctorat est difficile.

Cet article fait partie d’un carnaval d’articles « Pourquoi faut-il toujours être optimiste » organisé par Stéphane du blog managementetressourceshumaines.com et dont j’apprécie les articles, notamment celui-ci sur la gestion du temps.

Être optimiste requiert d’être courageux. Je ne te parle pas d’optimisme naïf comme nous le dit le personnage de Pangloss dans Candide « Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ». Livre que je te recommande vivement de lire ! Ici, je te parle d’optimisme courageux. Admettre que tout ne va pas pour le mieux, que tu as un problème à résoudre, que tu as compris ce qui ne va pas et que malgré tout, tu as confiance en tes capacités d’améliorer la situation. C’est cela être optimiste en thèse.

Être optimiste ne consiste pas à dénier et à rejeter la réalité. C’est croire en ses capacités d’agir de la bonne façon pour créer un futur positif.

Reconnaître le problème : première étape d’optimiste en thèse

La première étape est de reconnaître le problème, de reconnaître que « tout ne va pas pour le mieux dans le monde actuel ». Cette première étape consiste à ouvrir les yeux et voir qu’il y a un serpent dans ton jardin. Le serpent représente le chaos, un problème à résoudre. Ce serpent a toujours été présent et sera toujours présent, ça a toujours été comme ça, bienvenu dans la réalité. Même au jardin d’Eden, il y avait un serpent. Pendant ta thèse, ce serpent peut prendre différentes formes : procrastination en thèse, problèmes pour gérer ton doctorat, pour planifier ton doctorat, ou même pour rédiger ton doctorat.

Jardin d'eden et serpent

Jardin d’Eden et serpent

Que faire pour gérer ce serpent ?

En général, il vaut mieux ne pas l’ignorer, et encore moins le laisser grossir et s’étendre. Admettre le problème est la première étape pour pouvoir espérer le résoudre. C’est une étape optimiste, car à la place, tu pourrais refuser qu’il y ait un problème par peur de ne pas être capable de le résoudre et donc décider de ton convaincre en te mentant à toi-même qu’il n’y a pas de problème. Tu décides de devenir comme Pinocchio, un menteur. C’est une mauvaise stratégie, car elle te fait devenir un menteur et tu ne résous toujours pas le problème. Être optimiste en thèse consiste à faire de même, reconnaître que l’on a un problème à résoudre et ne pas s’aveugler et se mentir à soi-même en se disant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Si tu admets avoir un problème, tu actives la part de toi prête à agir pour le résoudre.

Avoir foi en tes capacités : deuxième étape d’optimisme en thèse

Une fois le problème accepté, il y a 2 stratégies que tu peux adopter. La première est de le fuir, de te cacher, de t’enfuir. C’est la décision que prend Jonas lorsqu’il décide de fuir ses responsabilités. Cependant, ce n’est pas une bonne stratégie, car fuir tes responsabilités va te faire sombrer dans le chaos. C’est ce qui arrive à Jonas, car il va se faire manger par un monstre marin. Il va se faire recracher par le monstre seulement lorsqu’il va prendre la décision consciente de prendre ses responsabilités et d’agir. Fuir le problème n’est donc pas la solution. N’évite pas tes problèmes pendant ta thèse.

Jonas et la baleine

Jonas et la baleine

L’optimisme en thèse consiste à avoir foi en tes capacités et à prendre tes responsabilités

La solution est donc de prendre tes responsabilités, de devenir un vaillant doctorant. De faire acte de foi envers toi-même et en tes capacités de gérer la situation. Être optimiste, c’est avoir la foi qu’une partie de toi peut gérer la situation et surmonter cet obstacle. Malgré les évidences de la dureté des choses, tu gardes la foi en tes capacités. L’optimisme en thèse c’est se rendre compte qu’il est évident que faire une thèse n’est pas facile, mais garder la foi en ses capacités d’y arriver.

Réalise que faire une thèse n’est pas supposé être facile

Il n’y a pas de doute que la vie et difficile, tragique et terrible. Faire une thèse est aussi quelque chose de difficile, de challengeant et avec de nombreux obstacles à surmonter. Personne n’a dit que ça devait être facile. Ceux qui te disent que c’est supposé être facile mentent et te donnent de fausses croyances. Ils te mettent dans une désillusion qui fait que lorsque tu te rends compte que c’est difficile, tu as l’impression d’avoir le monde contre toi, de faire les choses mal et que c’est ta faute. Si c’était trop facile, il n’y aurait pas de défi et donc aucun désir d’agir. Tu veux que ce soit digne d’intérêt, que ce soit notable et avoir le mérite de le faire. Sinon, il n’y aurait aucune noblesse à faire une thèse.

Tu veux être la personne qui est capable d’agir malgré les difficultés pour surmonter cet élément tragique et difficile. Tu devrais être encouragé à être cette personne et à devenir cette personne. Agir pour devenir cette personne démontre une certaine noblesse et un certain courage. Ce n’est clairement pas quelque chose de facile à faire. Pour ta thèse, c’est la même chose. Réalise que faire une thèse est difficile et va demander des efforts de ton côté.

Être optimiste en thèse, c’est avoir confiance qu’une part de nous est capable de gérer une thèse.

Actions à entreprendre pour prendre tes responsabilités

Pour rendre la situation meilleure, tu vas devoir prendre la responsabilité de la rendre meilleure. Vise à toucher le centre de la cible en agissant correctement. Voilà une liste de quelques actions que tu peux commencer à faire.

Viser le centre de la cible

Viser le centre de la cible

Traque ce que tu fais.

Confronter tes problèmes est curatif.

Pose-toi la question : qu’est-ce que je fais aujourd’hui que je pourrai mieux faire ? Sois assez humble pour te dire la vérité. Trouve ce que tu fais de bien, de mal, de pas assez bien que tu pourrais mieux faire. Il y a des choses que tu peux améliorer, d’autres choses qu’ils ne sont pas fixable aujourd’hui. Améliore ce qui peut être amélioré et ce que tu veux améliorer. Tu dois avoir le désir d’améliorer ces choses-là. Si tu ne veux pas améliorer certaines choses que tu fais mal ou pas assez bien, demande-toi pourquoi. N’essaie pas de tout améliorer d’un coup. Il est peu probable que tu y arrives.

Tout ce que tu fais est important et va te définir au long terme. Choisi avec précaution chacune de tes actions.

Développe une routine te permettant de garder de l’optimisme en thèse.

Pour pouvoir gérer tes problèmes, commence par mettre de l’ordre dans ta vie. Développe une routine qui va te permettre de développer de bonnes habitudes pendant ta thèse.

Pour commencer, réveille-toi à une heure régulière chaque jour, utilise un calendrier, planifie les actions que tu dois faire, mange correctement, fais du sport, trouve des activités qui te passionnent, etc. Trouve du sens dans ce que tu fais et discipline-toi pour agir. Clique ici pour apprendre à ne plus procrastiner en thèse.

Fais une petite action chaque jour et chaque semaine qui te rend fier et te permet d’avancer dans tes objectifs. Apprends à planifier ta thèse. L’idée est de développer ton caractère un petit peu chaque jour.

Actions à entreprendre pour regagner de l’optimisme en thèse

Réduis la plage de temps.

Si l’obstacle à surmonter aujourd’hui te parait trop grand, réduis ta plage de temps. Ne regarde pas dans 10 ans, mais dans 1 an, ou 1 mois, ou 1 semaine, ou 1 jour, ou 1 heure, voire 1 minute. Fais face au dragon que tu peux surmonter. Si tu vois ta thèse comme un énorme dragon à affronter et que cela te paralyse. Divise ce dragon en plus petits dragons, en dragons que tu peux affronter. Puis commence à agir lorsque cette action est faisable.

dragon à affronter thèse

Prends le temps de regarder la beauté de la vie.

Si tu souffres, prends le temps de regarder la beauté de la vie, la beauté des choses. Regarde là où les choses sont belles et éprouve de la gratitude. Regarde un bébé, un beau paysage, une famille, le soleil, l’eau, un chat, un chien… Chaque chose venant sur ton chemin est une bénédiction. Prendre le temps de penser à ces choses-là peut rendre les choses un petit peu mieux. En-tout-cas, ça ne va pas les empirer, donc ne t’en prive pas. Quand ton doctorat devient difficile, prends le temps de sentir les roses sur ton chemin. 

Take the time to smell the roses

Take the time to smell the roses

Take the time to smell the roses

Sois honnête envers toi-même.

Il est très probable que tu ne fais pas tout parfaitement. Commence par vouloir améliorer quelque chose dans ta vie. Ne te mens pas à toi-même. Fais l’effort de comprendre ce qui ne va pas, discerne la vérité du mensonge.

Admets lorsque tu ne sais pas faire quelque chose, qu’il y a beaucoup de choses à ton sujet que tu peux améliorer. C’est même une bénédiction, car si tu avais déjà atteint ton potentiel et que tout allait mal, ce serait un vrai problème. Ici, il y a probablement des choses sur lesquelles tu peux travailler, que tu peux améliorer. Donc sois honnête envers toi-même et pose toi ces questions. Si tu décides d’améliorer ces choses, il est probable que ton problème se résolve. Tu vas te sentir accompli, sentir que tu fais ce qui est juste.

Pour ta thèse, prends le temps de voir ce que tu pourrais améliorer. Sois honnête avec ce qui ne va pas dans ta thèse.

Dis oui aux opportunités survenant pendant ta thèse.

Ce n’est pas seulement une histoire de chance. Si tu fais du bon travail, des portes invisibles vont s’ouvrir à toi. Donc apprends à dire oui aux opportunités. Saisis les. Bien sûr, apprends à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et à dire non si tu ne penses pas pouvoir y arriver.

la chance Pasteur

N’accuse pas les autres pendant ta thèse.

Oui, tu es vulnérable et tu n’es pas parfait, c’est la structure de la réalité. Accuser les autres ne va pas t’aider. Oui faire une thèse est difficile. Cependant mettre la faute sur le dos des autres ne va pas t’aider à avancer non plus. Vois comment tu peux agir aujourd’hui, vois comment tu peux rendre aujourd’hui un petit peu meilleur qu’hier. Sois proactif en thèse. Agis sur les choses que tu peux contrôler. Prends tes responsabilités. N’essaie pas d’agir sur les choses sur lesquelles tu n’as aucun contrôle.

Accuser les autres de ses propres turpitudes

Accuser les autres de ses propres turpitudes

Deviens un vaillant doctorant !

Explose ton potentiel.

À la place d’accuser les autres, demande-toi comment serait ta thèse et ta vie si tu avais tout le potentiel que tu désires. Fais-le ! Agis comme si tu avais ce potentiel, vise à développer ce potentiel. Fais cela pour 1 semaine, 1 mois, 1 an et vois à quel point tu vas transformer qui tu es aujourd’hui en quelqu’un avec ce potentiel.

En descendant de la colline, tu vas tomber de plus en plus vite, c’est un effet boule de neige. L’inverse est aussi vrai. Aie l’optimisme que si tu fais ce qui est juste, tu seras récompensé. Tu auras un effet positif de plus en plus rapide ! Explose ton potentiel en agissant correctement et en ne développant pas de ressentiment. Clique ici pour apprendre à développer ce potentiel.

élan pour ta thèse

élan pour ta thèse

Avoir foi aux capacités de ton futur toi : troisième étape d’optimisme en thèse

Imagine qui tu pourrais devenir et vise résolument cet objectif. J.B. Peterson

L’optimisme en thèse, c’est définir qui tu as besoin de devenir pour surmonter tes problèmes et agir comme si tu étais déjà cette personne

Qui as-tu besoin de devenir pour surmonter les défis ? Pour réussir ta thèse ? Vise à être une personne forte, compétente, productive, articulée, intégrée, généreuse, aimante, sage, éduquée, courageuse, mature, ayant une certaine grandeur, une noblesse d’âme et de cœur. Vise à devenir une personne qui sera présente et utile en cas de crise, une personne présente pour aider les autres et pour apporter sa force d’esprit et de caractère. Je pense que c’est un bel objectif. Ce type personne peut gérer des situations difficiles, faire face à de nombreux dragons et serpents et en sortir vainqueur. C’est une personne forte et courageuse en cas d’adversité.

Définis les dragons que tu es prêt à affronter pour toi et ta communauté. Tu as toute ta vie pour développer ton caractère donc ne t’inquiète pas si tu n’en es pas encore là. Tu devrais te sentir bien et qui tu pourrais devenir si tu agis correctement. Vois qui tu peux être et sens toi bien avec la trajectoire et le voyage à entreprendre. Sois le héros de ton chemin. C’est ici que tu trouveras du sens. Il faut être optimiste en tes capacités de développer les compétences requises pour réussir ton doctorat.

Vise à devenir un vaillant doctorant.

Saint georges defeating the dragon

Saint Georges defeating the dragon

Être optimiste en thèse c’est prendre un poids qui te challenge et le porter en haut de la colline

Être optimiste, c’est avoir la foi en ses capacités d’agir pour rendre le monde un meilleur endroit, pour améliorer ta thèse. Il faut avoir une certaine noblesse, une noblesse d’agir et de vouloir améliorer les choses pour le mieux, pour être optimiste. Cela requiert d’agir comme un Vaillant Doctorant pour améliorer les choses. Être optimiste en thèse, c’est prendre la décision de porter volontairement un poids, une responsabilité, et d’avancer avec ce poids. Bien sûr, porte un que tu as la capacité de soulever. Vise à soulever un poids de plus en plus lourd. On peut comparer ce poids au Christ portant sa propre croix jusqu’au sommet de la colline ou à Atlas portant le poids du monde. Cela consiste à décider volontairement que oui, faire une thèse n’est pas une tâche aisée.

Tu décides de faire ton doctorat pour toi, pour devenir cette personne intégrée et articulée que tu veux devenir. Faire cela va t’impacter positivement et va aussi impacter les autres positivement. Si tu es sceptique, essaie et tu verras que cela fonctionne. Faire preuve de cet acte de foi envers soi-même, faire preuve d’optimisme envers soi-même et décider d’agir pour atteindre et poursuivre ton idéal est la clé pour le vrai sens de la vie. Vise haut. C’est comme ça que tu vas mûrir, que tes actions vont prendre du sens et que la qualité de ta vie va s’améliorer. C’est comme cela que tu vas améliorer les choses autour de toi.

Pendant ta thèse, implique-toi dans différents projets, dans des collaborations etc. Je t’invite à télécharger mon livre pour lire plus sur ce sujet !

Ais foi en ta capacité à faire énormément de bien et travaille avec détermination pour rendre les choses autour de toi meilleures.

Atlas portant le poids du monde

Dans de nombreux animés comme les chevaliers du zodiaque ou Yu-gi-oh!, les héros font preuve d’optimisme de façon constante. Ils ont foi en eux, en leur capacité et en leurs proches. Ils ont confiance en leur force intérieure pour surmonter l’adversité et ont la conviction d’avoir la capacité de devenir quelqu’un capable de gérer toute situation. Sans cette conviction absolue que tu peux gagner, alors tu connaîtras la défaite (grand-père de Yugi). Ils font preuve d’optimisme et de bravoure. Tu dois faire preuve d’un optimisme similaire pendant ta thèse.

De même, le personnage de Yugi a l’optimisme que ce qu’il fait est juste. Il n’a donc pas le temps d’avoir peur ou de s’inquiéter, car il sait au plus profond de lui qu’il est proprement orienté et que ce qu’il fait est juste. Avoir cette confiance envers soi-même va permettre à Yugi de surmonter n’importe quel obstacle. Fais de même pour ta thèse, sois optimiste en tes capacités d’y arriver. N’abandonne jamais, même dans l’adversité. Relève-toi en cas d’échec. La vraie force n’est pas d’être invulnérable, c’est de croire en soi envers et contre tous. L’optimisme est une vraie force, car on tient bon envers et contre tous.

Yugi c'est l'heure du duel

Yugi c’est l’heure du duel

L’optimisme en thèse, c’est donc avant tout reconnaître que tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. C’est reconnaître que faire une thèse est difficile et requiert de prendre ses responsabilités. C’est être optimiste en ses capacités de gérer ces problèmes et de les surmonter. Avoir cet optimisme va te permettre de t’en sortir. Car malgré toutes les difficultés que tu rencontres dans ta thèse, tu décides de garder espoir en tes capacités.

 

Si l’article t’a plu, je t’invite à le partager à tes proches aillant besoin d’un peu d’optimisme !

Je t’invite aussi à me suivre pour recevoir d’autres articles et vidéos sur la thèse :

Je t’invite aussi à rejoindre notre communauté de Vaillants Doctorants sur notre groupe privé Facebook :

Vaillants Doctorants

Et n’oublie pas, nous sommes de vaillants doctorants prêts à se donner les moyens de réussir notre thèse !

À cœur vaillant, rien d’impossible !

Cyprien

Si tu as aimé l'article, tu es libre de le partager ! :)

Donne moi ton avis en commentaires !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Sujets